Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
Accueil > Tous les articles > Covid-19 : que nous disent les dessins d'enfants ?

Covid-19 : que nous disent les dessins d'enfants ?

Retour
1 masquescovid


La crise sanitaire nous pèse, c’est une certitude. Comment les enfants ont-ils vécu cette année étrange ? Les masques buccaux, les aménagements à l'école, les cours à domicile… Comme ils ne peuvent pas toujours très bien décrire leurs sentiments, leurs dessins peuvent nous en dire beaucoup.

« Par le dessin, les enfants dévoilent leurs pensées et ils expriment leurs sentiments de manière très différente par rapport aux réponses écrites ou orales à nos questions », explique cette équipe néerlandaise (université de Leiden). « Les dessins peuvent contenir des thèmes que les enfants pourraient même ne pas mentionner d'une autre manière : le dessin dégage-t-il de l'optimisme ou du pessimisme ? Se dessinent-ils eux-mêmes ou les autres, et quels autres, dans quels rôles ? Les mesures de prévention face à la Covdi-19 sont-elles reflétées dans les dessins - lavage des mains, masques buccaux - ou ne sont-elles pas importantes pour les enfants ? »

Un intérêt international

Avec cette étude, l'équipe de Leiden suit l'exemple d'autres pays qui ont déjà commencé des recherches similaires. C’est le cas de ces chercheurs britanniques (université du Staffordshire), qui ont récolté des photos de dessins d'enfants cet été. « La situation actuelle offre une occasion unique de découvrir l'impact d'une pandémie sur les enfants : la peur de la perte ou de la mort, l'isolement, la perturbation du travail scolaire et de la vie quotidienne, et ainsi de suite. En outre, nous souhaitons également examiner dans quelle mesure l'âge et le sexe des enfants jouent un rôle, ainsi que des facteurs externes comme le fait de vivre en milieu urbain ou dans un environnement rural. »

Un accompagnement sur mesure

Des dessins d'enfants sont également à l'étude en Chine, où la pandémie s’est déclarée. « La manière dont l'épidémie a été traitée là-bas est très différente de celle des Pays-Bas, par exemple. Nous aimerions voir si les enfants en Chine vivent la situation différemment ou s'il existe de nombreuses similitudes », a déclaré l'équipe néerlandaise, qui souligne l'importance de ces études. « Ces informations peuvent contribuer à des politiques plus centrées sur l'enfant, à un soutien et à des conseils appropriés à la fois pendant cette pandémie et dans d'éventuelles situations de stress à long terme. »

Source: Sofie Van Rossom - journaliste santé / Scientas (www.scientias.nl)

L'article vous a plu ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de PassionSanté ! 


Article réalisé par PassionSanté.be
Voir plus d'articles